Affaire Jalabert: «Plusieurs autres noms de coureurs contrôlés positifs au Tour 1998» bientôt révélés

DOPAGE C'est Jean-Jacques Lozach, le rapporteur de la commission d'enquête sénatoriale sur l'efficacité de la lutte anti-dopage, qui l'affirme...

B.V.

— 

Le coureur italien Marco Pantani, vainqueur du Tour de France 1998, sur le podium avec l'Allemand Jan Ullrich et l'Américain Bobby Julich.
Le coureur italien Marco Pantani, vainqueur du Tour de France 1998, sur le podium avec l'Allemand Jan Ullrich et l'Américain Bobby Julich. — PASCAL PAVANI / AFP

Même s'ils «n'avaient pas prévu tout cette publicité médiatique», l'information révélant le contrôle positif à l'EPO de Laurent Jalabert sur le Tour de France 1998 va offrir aux membres de la commission d'enquête sénatoriale sur l'efficacité de la lutte anti-dopage une belle exposition. Selon Jean-Jacques Lozach, rapporteur de cette commission, «plusieurs autres noms de coureurs contrôlés positifs au Tour 1998» y seront en effet cités. Sur les 60 analyses provenant de cette Grande Boucle, 44 y contiendraient en effet des traces d'EPO.

«Nous sommes dans la phase finale»

S'il se refuse pour l'instant à «infirmer et confirmer» l'information concernant Laurent Jalabert, tout en qualifiant de «consciencieux» le travail de l'Equipe, le sénateur de la Creuse avoue ne pas être plus gêné que ça par sa fuite. «Nous sommes dans la phase finale, le résultat du travail de la commission, explique-t-il. Nous continuons notre travail comme si de rien était». Remporté par Marco Pantani devant Jan Ullrich et Boby Julich, tous impliqués dans des affaires de dopage, le Tour de France 1998 avait été marqué par l'affaire Festina.