Italie: Descente de la brigade financière dans 41 clubs

FOOTBALL Pour fraude fiscale, notamment...

B.V.

— 

Capture d'écran de la Gazzetta Dello Sport, le 25 juin 2013
Capture d'écran de la Gazzetta Dello Sport, le 25 juin 2013 — Capture d'écran 20 minutes

Les gendarmes financiers ont perquisitionné aux sièges de 41 clubs de football professionnels en Italie, dont la Juventus Turin et l'AC Milan, pour des soupçons de fraude fiscale, a-t-on appris mardi de sources judiciaires. Douze agents de joueurs sont également visés par l'enquête diligentée par le Parquet de Naples, dont Alejandro Mazzoni, agent de l'Argentin Ezequiel Lavezzi (Paris Saint-Germain), et Alessandro Moggi, fils de Luciano Moggi, ex-dirigeant de la Juventus condamné dans le scandale des arbitres du «Calciopoli» en 2006.

Les militaires de la «Guardia di finanza», la police financière italienne, ont saisi des documents, notamment des contrats de joueurs. Le Parquet de Naples a commencé son enquête il y a un an, a précisé l'agence italienne Ansa. Les clubs et les agents sont sous enquête pour «associations de malfaiteurs», «évasion fiscale», «fausse factures» et «blanchiment d'argent».

Cinq des sept premiers du championnat d'Italie (Serie A) sont concernés par l'enquête, la Juve, championne d'Italie, le Milan, Naples, la Fiorentina et la Lazio Rome. Des clubs de 2e et 3e division (Serie B et Lega Pro) sont également visés.