Le Journal du mercato: Bale avec Villas-Boas au PSG?… Arsenal offre 30 millions pour Higuain…

A.M.

— 

DR

Dimanche 16 juin 

Gareth Bale dans la valise d’AVB?

Si le Portugais est encore loin d’être le nouvel entraîneur du PSG, son arrivée fait déjà saliver certains. Car le coach de Tottenham, qui sera libéré par son club contre 12 millions d’euros, aimerait emporter à Paris avec lui un de ses joueurs, en la personne de Gareth Bale. Le gaucher de bientôt 24 ans est également courtisé par le Real Madrid. Du coup, le prix à payer par les Leonardo et compagnie est un poil élevé: 100 millions d’euros, selon Le Parisien. 

Arsène Wenger prêt à sortir le chéquier pour Higuain

Pour une fois, les Gunners vont peut être se lâcher un peu. Habitué à recruter raisonnablement (en tout cas comparativement à Chelsea), Arsenal serait prêt à payer 30 millions d’euros pour exfiltrer l’Argentin Gonzalo Higuain du Real Madrid, assure le Guardian. Le buteur attend d’en savoir un peu plus sur ce que Carlo Ancelotti attendrait s’il est confirmé nouveau coach des Menregue. Pour rappel, le record d’Arsenal en période de mercato remonte à 2009, et une transaction de 17,6 millions d’euros pour acheter Archavine. 

Pour Lorient, Aliadière n’est pas à vendre

Loïc Féry le promet: «Je peux vous assurer qu’on ne travail pas du tout sur un départ d’Alidière», explique le président Lorientais à RMC. Longtemps, l’OM aurait aimé s’attacher les services de l’ancien joueur d’Arsenal. Mais les Merlus sont toujours fermes. D’ailleurs, l’attaquant n’a même pas de prix. «Il n’y a pas de chiffre particulier quand vous n’êtes pas vendeurs», conclut Loïc Féry. 

Gaël Danic bientôt lyonnais

A vu de nez, on dirait que l’OL est en passe de faire une belle petite affaire. Selon L’Equipe, le milieu offensif valenciennois Gaël Danic, 11 passes décisives la saison passée, devrait en effet s’engager à Lyon dans les jours qui viennent. Encore plus que la qualité du joueur, c’est son prix qui laisse songeur, puisque le Nordiste couterait à peine un million d’euros. Le VAFC, en proie à quelques problèmes de liquidités, n’a en effet pas les moyens de faire le difficile.