Football (L2) : le Racing a un statut à forger

©2006 20 minutes

— 

Très à l'aise à la Meinau (17 points pris sur 21 possibles), les hommes de Jean-Pierre Papin peinent davantage à l'extérieur, où ils ne se sont imposés qu'une seule fois en cinq matchs. Pour suivre le rythme effréné du leader messin et espérer monter sur le podium de L2, ils n'ont pas d'autre alternative que de s'imposer ce soir (20 h) à Gueugnon, 12e du classement avec la défense la plus perméable après douze journées (22 buts encaissés).

Fort de son invincibilité qui dure depuis bientôt trois mois en Championnat – soit dix rencontres – et de ses derniers succès contre Grenoble (1-0) et Caen (3-2), le RCS (4e) en a les moyens. A condition de trouver la clé dans l'arrière garde bourguignonne. « C'est peut-être le match le plus difficile qui nous attend, alerte l'arrière droit Yves Deroff. Gueugnon, c'est une équipe typique de L2, pas facile à manoeuvrer et qui fait déjouer l'adversaire. Il faudra mettre du rythme et prendre le match à notre compte pour gagner. » Inchangée depuis six rencontres, la défense strasbourgeoise va devoir changer en raison de l'absence pour un mois de Jean-Christophe Vergerolle (déchirure à la cuisse). Préféré à l'Egyptien Abou Moslem, le polyvalent Guillaume Lacour va ainsi reculer sur le flanc gauche, Pascal Johansen prenant sa place de milieu relayeur. « Dans une défense, il faut parler français, car la communication est trop importante avec le gardien, justifie “JPP”. Or, même si c'est un très bon joueur, Abou ne connaît pas les quinze mots indispensables de notre langue. »

Jérôme Sillon