Football : les Parisiens ne décolèrent pas

©2006 20 minutes

— 

« Trop, c'est trop ! » Guy Lacombe n'en démord pas. Le coach parisien peine à se défaire du sentiment d'injustice après la défaite concédée face à Lyon (1-2) mercredi soir en 8e de finale de la Coupe de la Ligue. « Déjà, en finale du Trophée des champions, on avait eu le sentiment d'être privé d'un titre. Là, c'est comparable, le premier but lyonnais est entaché d'un hors-jeu... Je n'ai rien à reprocher à mes joueurs. Quand je suis venu à Paris on m'avait averti. On morfle au niveau de l'arbitrage, ce qui n'est pas le cas de Lyon », se plaint le technicien aveyronnais. Un discours qui a été repris en écho par son président. « On fait un grand match, et ceux qui pensent qu'il y a un fossé entre le PSG et Lyon se trompent. Il y a eu des comportements indignes d'un grand club, mais ce n'est pas le plus important, car on a réalisé une performance très encourageante avant d'accueillir Rennes », souligne Alain Cayzac.

Pendant quatre-vingt huit minutes, le PSG a en effet tenu tête aux Lyonnais, leaders invaincus de L1. De quoi donner des idées pour la suite de la saison. « Cela fait longtemps que je dis que cette équipe fait de bonnes choses. J'ai un groupe de qualité qui continue à se construire, on ne lâchera rien. Lyon aura aussi ses baisses de régime, vous verrez », conclut Lacombe.

J. Alen

« Je ne me fais vraiment pas de souci pour vous », a ironisé Guy Lacombe en s'adressant à Gérard Houllier, lors de la traditionnelle poignée de mains d'après-match, mercredi dernier.