Tennis : Clément et Grosjean font la paire

©2006 20 minutes

— 

Les deux Méridionaux ont rejoint hier Marc Gicquel en quart de finale du 20e GPTL (lire résultats ci-contre). Ils pouvaient être imités dans la soirée par Richard Gasquet, qui affrontait le géant belge Dick Norman (2,03 m). Les deux duels franco-français de la journée ont donc tourné à l'avantage des plus expérimentés. Sébastien Grosjean a dominé Cyril Saulnier, issu des qualifications (7-6, 6-2). Après avoir servi pour le gain de la première manche, ce dernier a subi la loi de l'ancien numéro un français. « Je m'attendais à un match difficile car Cyril est dangereux sur cette surface et son classement ne reflète pas son niveau de jeu, a déclaré le Marseillais. Au début, il a joué plus relâché car il n'avait rien à perdre, mais il s'est crispé au moment de conclure la première manche. » Vainqueur au tour précédent de Paul-Henri Mathieu, Grosjean affrontera un troisième français en quart de finale. Marc Gicquel, avec lequel il avait été sacré champion de France cadets en double, se dresse en effet sur sa route. « Ce sera un match difficile où le service aura son importance », estime Grosjean.

Dans ce domaine, Michael Llodra n'est pas manchot. Mais ses 15 aces et ses 72 % de première balle auront été insuffisantes pour faire chuter Arnaud Clément (2-6, 6-1, 7-6) qui l'avait déjà dominé à deux reprises. Aujourd'hui, l'Aixois rencontrera pour la première fois l'Espagnol Nicolas Almagro. « C'est un joueur qui a énormément de talent et qui est doté d'une des plus grosses frappes de balle du circuit. Mais je pense que j'ai de bonnes chances de m'imposer car il est meilleur sur terre battue », estime Clément. Fin de parcours en revanche pour son partenaire de double à Lyon, Julien Benneteau. Auteur d'un début de match calamiteux (0-5 en 15 minutes), le Bressan s'est bien ressaisi, mais a finalement dû s'incliner devant le Belge Xavier Malisse (6-2,7-6), déjà finaliste ici-même il y a deux ans.

Stéphane Marteau