Ullrich toujours dans le flou

©2006 20 minutes

— 

L'Allemand Jan Ullrich, soupçonné d'avoir utilisé le réseau de dopage sanguin du médecin espagnol Eufemiano Fuentes, a annoncé jeudi avoir résilié avec effet immédiat sa licence avec la Fédération suisse de cyclisme, affirmant toutefois qu'il ne mettait pas fin à sa carrière.
L'Allemand Jan Ullrich, soupçonné d'avoir utilisé le réseau de dopage sanguin du médecin espagnol Eufemiano Fuentes, a annoncé jeudi avoir résilié avec effet immédiat sa licence avec la Fédération suisse de cyclisme, affirmant toutefois qu'il ne mettait pas fin à sa carrière. — Javier Soriano AFP/archives

« Aucune charge n'a été retenue. Jan Ullrich ne fera l'objet d'aucune procédure dans le cadre de l'Opération Puerto. » C'est par le biais d'un communiqué sur son site Internet que le coureur allemand a annoncé la nouvelle, mercredi soir. Exclu avant le Tour 2006, puis licencié par son équipe T-Mobile dans le cadre de l'enquête sur le médecin Eufemiano Fuentes, Ullrich compte bien retrouver le chemin des pelotons. Reste à savoir avec quelle équipe, les formations du Pro Tour ayant réitéré leur volonté de ne pas recruter de coureurs impliqués dans l'affaire Puerto.

Et avec quelle licence ? Après avoir résilié sa licence avec la fédération suisse, coupable selon le coureur d'avoir entaché sa réputation, le vainqueur du Tour 1997 lorgnerait vers l'Autriche. Secrétaire de la fédération autrichienne, Rudolf Massak n'a pas tardé à offrir « l'asile » à Ullrich, plongeant ses patrons dans l'embarras. « Les propos de M. Massak reflétaient uniquement sa position personnelle, a fait savoir l'instance, hier. La fédération autrichienne veut avant tout se concentrer sur son but principal, à savoir le développement des jeunes talents. »

S. B.