Handball féminin : les Nantaises orphelines de leurs joueuses cadres

©2006 20 minutes

— 

Un début de saison mi-figue, mi-raisin. Après cinq journées de N1, les Nantaises (8es) comptent deux succès pour trois revers. Une entame qui ne surprend guère la gardienne et capitaine Morgan Gicquel. « Comme d'habitude, on a perdu à l'intersaison cinq de nos meilleures joueuses qui composaient l'équipe-type [Dona Bassarila, Adeline Koudou et Cécile Jolivet notamment], regrette-t-elle. On est donc encore en phase de reconstruction. »

Une fuite des cadres à chaque début de saison qui l'agace. « ça fait six ans que ça dure, fulmine Gicquel. On perd tous les ans les meilleures. Je suis sûre que l'on a une équipe entière d'ex-Nantaises en D1 ou D2 ! Nantes est un bon club formateur mais il a du mal à avoir un projet ambitieux sur le long terme. » Malgré tout, la gardienne tente de positiver : « Il le faut sinon, ça fait bien longtemps que j'aurais arrêté le hand ! »

D. P.