Rugby: Confusion à Clermont

RUGBY Vern Cotter réfute avoir donné sa démission...

avec AFP

— 

"Je n'ai pas démissionné", a assuré mercredi l'entraîneur de Clermont Vern Cotter après que son président René Fontès a affirmé que le technicien lui avait "proposé sa démission" et que sa situation serait tranchée lundi prochain.
"Je n'ai pas démissionné", a assuré mercredi l'entraîneur de Clermont Vern Cotter après que son président René Fontès a affirmé que le technicien lui avait "proposé sa démission" et que sa situation serait tranchée lundi prochain. — Thierry Zoccolan AFP/Archives

«Je n'ai pas démissionné», a assuré mercredi l'entraîneur de Clermont Vern Cotter après que son président René Fontès a affirmé que le technicien lui avait «proposé sa démission» et que sa situation serait tranchée lundi prochain. «Non, je n'ai pas démissionné. Ce n'est pas clair. J'aimerais éclaircir les choses et je vais appeler mon président pour comprendre la situation», a déclaré Cotter à l'agence Press Association en marge d'une conférence de presse de présentation de l'encadrement de l'équipe d'Ecosse, qu'il doit intégrer en juin 2014.

«Je suis surpris parce que nous avions convenu de poursuivre jusqu'en 2014. Je vais poser quelques questions. Nous avions eu des discussions avec l'encadrement de l'Ecosse et le club m'avait demandé de rester encore une année. Je ne sais pas si cette position a changé, ça va faire partie de notre discussion téléphonique», a-t-il ajouté.

«Apparemment, il y a eu une réaction à un article dans lequel j'ai donné en toute honnêteté mon opinion sur l'évolution que doit prendre le club», a poursuivi Cotter, qui entraîne Clermont depuis la saison 2006-2007. «Le plus important, c'est que quelle que soit la décision qui est prise, qu'elle soit prise correctement», a-t-il conclu.

Vern Cotter a vivement interpellé joueurs et dirigeants de Clermont dans une interview parue mercredi dans le quotidien La Montagne. Il y affirme notamment «regretter d'avoir fait confiance à deux ou trois joueurs» et appelle les «gens en place» à «prendre leurs responsabilités» pour faire des «choix durs».

Dans un court communiqué publié en fin de journée, le président René Fontès s'est dit «stupéfait» et «déçu» de ses propos. «Ce même jour, Vern m'a informé que suite à ses déclarations, il me proposait sa démission. J'ai pris acte de sa proposition et décidé avec Eric de Cromières (futur président, ndlr) de convoquer un conseil d'administration du club qui se tiendra le lundi 3 juin prochain, pour statuer sur cette situation», ajoute le texte.