Formule 1 : Alonso et Renault tournent la page Schumacher

©2006 20 minutes

— 

Alonso a terminé deuxième, tandis que Schumacher (Ferrari), qui courait son dernier GP de F1, a terminé 4e derrière Jenson Button (Honda) au terme d'une course époustouflante qui l'a vu revenir depuis la 19e place.
Alonso a terminé deuxième, tandis que Schumacher (Ferrari), qui courait son dernier GP de F1, a terminé 4e derrière Jenson Button (Honda) au terme d'une course époustouflante qui l'a vu revenir depuis la 19e place. — Marcus Brandt AFP/DDP

Treize ans après Ayrton Senna, le Brésilien Felipe Massa a remporté hier son Grand Prix national. Il a devancé Fernando Alonso qui, comme Renault, conserve son titre mondial. Pour sa 250e et dernière course, Michael Schumacher, finalement 4e, a réalisé une performance de premier choix.

Le suspense n'était pourtant guère de mise puisqu'après dix tours, l'Allemand devait rentrer au stand pour changer une roue crevée. Relégué à la dernière place, à presque une boucle de Massa, Michael Schumacher se lançait dans une remontée inouïe. Reprenant deux secondes au tour à ses rivaux, « Schumi » s'offrait notamment deux dépassements d'anthologie sur Fisichella et Raikkönen pour finir à une exceptionnelle quatrième place. Rapidement débarrassé du souci Schumacher, Alonso pouvait plus sereinement gérer sa course, assurant ainsi son deuxième titre consécutif et celui de Renault, malgré la victoire de Massa. « J'avais 12 ans quand Ayrton a gagné ici, c'est un rêve devenu réalité et le plus beau jour de ma vie », confiait le pilote auriverde, les yeux mouillés. Pour Fernando Alonso, qui partira la saison prochaine avec le numéro 1 chez McLaren, le bonheur était plus discret que l'an passé. « La course était longue, car je savais qu'il fallait marquer un point (...) Etre à nouveau couronné alors que Michael était encore en activité, c'est encore plus exceptionnel. Ça a été un vrai plaisir de l'affronter en piste », témoignait le double champion du monde.

Descendu rapidement de sa Ferrari, Schumacher étreignait longtemps son coéquipier avant de partir saluer un par un les membres de son équipe, tous très émus. Une page de l'histoire de la F1 se tournait définitivement.

Les chiffres : 91 C'est le nombre de succès de Schumacher en 250 Grands Prix, soit près d'une course sur trois. 68 son record de pole-positions, soit trois de plus que le Brésilien Ayrton Senna, l'ancien maître en la matière. 12 le nombre de hat-trick (pole, victoire et record du tour) réussis par Schumacher. Il devance Jim Clark (11) et Juan Manuel Fangio (9). 148 En 2004, l'Allemand gagne 13 courses et établit un record de points en une saison.