Football (L2) : le compte est bon pour le Racing

©2006 20 minutes

— 

Vainqueurs de Grenoble il y a dix jours (1-0), les Alsaciens ont réussi à enchaîner deux succès consécutifs à domicile en infligeant au Stade Malherbe sa première défaite de la saison (3-2), hier après-midi à la Meinau. Cette sixième victoire du RCS porte à dix rencontres son invincibilité en Ligue 2. Il lui permet surtout de rejoindre Caen et Le Havre à la 3e place du classement, à deux longueurs de Châteauroux (2e) et six de Metz (1er). « C'est un match référence, car on a battu l'un des favoris de ce Championnat, estime l'entraîneur Jean-Pierre Papin. Aujourd'hui [hier], on a marqué des points importants et aussi les esprits. Offensivement, on a su créer du jeu. Les joueurs n'ont rien lâché. C'est bon pour la confiance. »

Le mano à mano entre deux des favoris à l'accession en L1 a en tout cas bien eu lieu, tant les Normands ont fait souffrir et mis en danger la deuxième meilleure défense du Championnat. Après l'ouverture du score sur une spéciale Eric Mouloungui – une tête de l'ailier gabonais sur un corner de son capitaine Yacine Abdessadki (1-0, 4e) –, Caen répliquait par un but de Sébastien Mazure (1-1, 12e), pourtant hors-jeu au départ de l'action. Le Racing poussait fort après la pause et l'attaquant camerounais Hervé Tum, idéalement lancé par Abdessadki, lui redonnait l'avantage d'une magnifique reprise de volée (2-1, 62e). Sur un penalty obtenu par Ali Mathlouthi, Renaud Cohade pliait le match (3-1, 91e), avant que Stéphane Samson ne réduise le score d'un maître coup franc (3-2, 93e). Trop tard.

Jérôme Sillon