Football (L1) : un match nul pas si nul pour le Paris-SG

©2006 20 minutes

— 

Accroché à Auxerre hier après-midi, Paris se traîne toujours dans le ventre mou de la Ligue 1. Treizièmes après dix journées, les joueurs de Guy Lacombe ont raté l'occasion d'intégrer la première moitié du classement avant les réceptions de Rennes puis de Lens.

Autant le 0-0 décroché trois jours plus tôt à Bucarest, en UEFA, avait été insipide, autant la partie d'hier peut laisser augurer d'un avenir moins sombre pour les Parisiens. Avec Edouard Cissé au poste d'arrière droit et le jeune Yussuf Mulumbu à la récupération, les visiteurs se montraient dangereux. Rothen alertait Pauleta, dont la talonnade trouvait la transversale de Cool, mais le Portugais était signalé hors-jeu (3e). Très actif, Rothen déposait son coup franc sur la tête de Kalou. L'ancien Auxerrois obligeait Cool à une parade réflexe (25e). Hormis une action de Kahlenberg contrée in extremis par Traoré (29e), Paris n'était guère inquiété en première période.

Le rythme baissait logiquement après le repos. A nouveau servi par Rothen, Pauleta ne trouvait pas le cadre (49e et 80e), tout comme Cissé (64e). Un symbole de la stérilité parisienne depuis deux matchs. « On a dominé, on a pris des risques et on n'a pas été récompensé », regrettait Lacombe. « On méritait la victoire, qui nous aurait permis de faire un petit bond au classement, constatait le gardien Mickaël Landreau. Nous avons été bien meilleurs dans le jeu, mais il nous a manqué un brin de réussite pour nous imposer. Un jour ou l'autre, ça va payer... »

S. Bordas