Football (L1) : trois points, et c'est presque tout

©2006 20 minutes

— 

Sans forcer. Vainqueurs d'une très pâlichonne équipe de Lorient (1-0), samedi, pour la 10e journée de L1, les Lillois continuent de reprendre des couleurs après leur dramatique mois de septembre (1 victoire, 1 nul, deux défaites en Championnat. « C'est une très bonne opération », commente sobrement Claude Puel, l'entraîneur nordiste. Revenus à une honorable 5e place, ses hommes tiennent toujours le rythme avec les premiers de la classe. Mais la manière, poussive, est toujours la même. « Ça ressemble au match contre Nice [victoire 1-0, 8e journée]. Moi aussi j'aimerais bien gagner tous les matchs 4-0, mais il faut savoir se satisfaire de ces points », analyse l'attaquant Nicolas Fauvergue, rentré en fin de match samedi après deux semaines d'absence.

Face à des Bretons « regroupés, serrés et bien organisés », comme les décrit Claude Puel, le Losc a été loin des envolées aperçues mardi dernier contre l'AEK Athènes (3-1), en Ligue des champions. Il doit même son succès à un penalty plus que généreux offert au pied droit de Mathieu Bodmer. « Sur ce coup-là, il ne se passe pas grand-chose, convient le milieu nordiste. Mais il y avait faute sur Peter Odemwingie un peu avant. » Assez neutres en attaque, les Dogues ont été beaucoup plus performants en défense. « Lorient a dû tirer deux fois au but de tout le match. C'est assez rare pour être souligné », relève Claude Puel. Au Losc, quand les flèches de devant sont émoussés, tout le monde peut se rassurer avec la solidité des rocs de derrière.

Antoine Maes