Rugby : les clubs français en position de force

©2006 20 minutes

— 

A moins d'un an du Mondial, le rugby français ne cache pas ses ambitions européennes. Toujours présents en finale de la Coupe d'Europe depuis la saison 2001-2002, les six clubs du Top 14 tenteront de prolonger cette tendance, nullement mis en cause par la défaite de Biarritz face au Munster en mai dernier.

Doubles champions de France en titre, les Basques figurent logiquement au rang des favoris, au même titre que le Stade Français et Toulouse, même si le club haut-garonnais, poussif en Championnat, devra négocier un premier déplacement délicat au Ravenhill Ground, demain face à l'Ulster. « Il est vrai que nous sommes dans une position délicate. Il y a certains matchs qu'on peut se permettre de perdre, celui contre l'Ulster en fait partie », explique le manager Guy Novès, pas mécontent d'être outsider sur ce coup-là. Opposé à Northampton dimanche, Biarritz affrontera de son côté une équipe privée de ses stars, Carlos Spencer et de Ben Cohen. « On a hâte de défier l'une des meilleures équipes en France, ce sera un premier gros test », assure l'entraîneur anglais Paul Grayson.

Premier de cordée, ce soir à Armandie face à Edimbourg, Agen retrouve le parfum de l'Europe avec un atout de choix : Rupeni Caucaubinuca, enfin revenu dans le Lot-et-Garonne après des vacances interminables aux Fidji. « J'espère jouer, même si c'est pour vingt minutes. Mettez-moi qui vous voulez en face, vous allez voir », a déjà promis le meilleur joueur du dernier Top 14.

S. Bordas