Yvon Pouliquen : «Je reviens à la Meinau sereinement »

©2006 20 minutes

— 

Yvon Pouliquen, entraîneur de Grenoble.

Dans quel état d'esprit votre équipe aborde-t-elle ce déplacement demain (20 h 30) à Strasbourg, 6e avec quatre points de retard sur vous ?

On sait que le Racing sera en haut du tableau à la fin du Championnat. Mais on va y aller sans appréhension et avec l'envie de ramener un bon résultat, comme à chaque rencontre.

Vous connaissez bien Strasbourg, où vous avez été joueur pendant cinq saisons (1991-1996) et vainqueur de la Coupe de France en tant qu'entraîneur en 2001...

Ce sera mon premier retour sur le banc de la Meinau, mais je vis ça sereinement. Ce sera l'occasion de revoir des gens que j'ai connus et appréciés durant mes passages en Alsace. Mais le plus important, ce sera de prendre des points.

Vous dirigez l'équipe surprise du Championnat, puisque le GF 38 est 3e de L2 après dix journées. Etes-vous étonné par votre début de saison ?

Je ne pensais pas qu'on serait aussi performant aussi vite. On a eu pas mal de réussite, mais on a su la provoquer. Notre classement n'est donc pas immérité, même si j'avoue qu'il me surprend un peu.

Vous êtes dans la course à l'accession en Ligue 1. Les ambitions du club vont-elles être revues à la hausse ?

Non, les objectifs de départ restent les mêmes : progresser et avoir une identité de jeu. Je ne pense pas à la montée et je ne fixe jamais d'objectifs en termes de résultats à mes joueurs, car cela pourrait les faire déjouer. Je me concentre uniquement sur le jeu.

Quels sont les atouts de votre équipe ?

La force de Grenoble, c'est le collectif. Mon groupe est désireux d'avancer, de progresser. Et tous les joueurs s'entendent très bien.

Recueilli par Jérôme Sillon