Football : Vikash Dhorasoo et Paris, c'est fini

©2006 20 minutes

— 

Le projet de film de Vikash Dhorasoo à partir d'images tournées lors du Mondial-2006 a soulevé mardi des questions au sein de l'équipe de France de football même si l'intéressé, désormais en retrait des Bleus, affirme que son "journal intime" ne contiendra pas d'images volées.
Le projet de film de Vikash Dhorasoo à partir d'images tournées lors du Mondial-2006 a soulevé mardi des questions au sein de l'équipe de France de football même si l'intéressé, désormais en retrait des Bleus, affirme que son "journal intime" ne contiendra pas d'images volées. — Pascal Pavani AFP/Arch.

Par le biais d'un communiqué tombé hier après-midi, l'avocat de Vikash Dhorasoo a confirmé ce qui était devenu un secret de polichinelle. Mis à pied « à titre conservatoire » depuis le 26 septembre, le vice-champion du monde a été licencié par le PSG. « M. Dhorasoo a reçu ce mercredi par lettre recommandée la notification de la rupture immédiate de son contrat qui expirait normalement au 30 juin 2007 », a fait savoir le cabinet d'avocats DHMP Jurilex.

Est-ce une première dans le football français ? Oui. Depuis l'instauration de la Charte en 1973, le Mauricien est le premier joueur licencié par son club pour faute. « Manquements du joueur à son obligation de réserve et à son devoir de loyauté », « actes d'insubordination et de désobéissance », « attitude de provocation permanente », tels sont les griefs reprochés par le PSG à Dhorasoo et contestés « avec fermeté » par le milieu de terrain international.

Cette décision était-elle irrémédiable ?

Entre Dhorasoo et Guy Lacombe, le point de non-retour avait été atteint. Taxé de « menteur » par l'ex-Milanais au matin de PSG-Nancy, l'Aveyronnais avait déclaré en début de semaine que Vikash « ne faisait plus partie du groupe ». Même ses plus fidèles soutiens au sein du groupe, dont le capitaine Pauleta, avaient lâché leur coéquipier.

Alain Cayzac a-t-il eu les coudées franches sur ce dossier ? Le président du PSG, qui avait déclaré « ne pas vouloir faire de Vikash un exemple », a le total soutien des actionnaires du club. « C'est la décision d'Alain. Peu importe laquelle, je la respecte », déclarait hier midi Sébastien Bazin, représentant en Europe de Colony Capital.

Où Dhorasoo peut-il rebondir ? Intéressé depuis le mois d'août, Bolton (Angleterre) devrait prochainement revenir à la charge, la piste Monaco ayant pris du plomb dans l'aile. Quant à Strasbourg (L2) et son entraîneur Jean-Pierre Papin, qui avait joint Dhorasoo, l'obstacle du salaire devrait être trop grand. Ce qui ne serait évidemment pas le cas pour certains clubs du Golfe, déjà à l'affût.

S. B.