Euro 2008 : les Bleus se refont une santé à Sochaux

©2006 20 minutes

— 

Sans vraiment forcer son talent, l'équipe de France a retrouvé le chemin de la victoire (5-0), hier soir à Sochaux. Guère inquiétés par les modestes îles Féroé, les joueurs de Raymond Domenech – avec les novices Jérémy Toulalan, Julien Escudé et François Clerc –, ont en partie effacé la déconvenue de samedi dernier à Glasgow (1-0).

« Il faudra marquer tôt, ce qu'on n'avait pas fait en Ecosse. Je crois que la rencontre ressemblera plus à celle que nous avons connue en Géorgie [victoire 3-0] », avait prédit Thierry Henry. Le Gunner ne croyait pas si bien dire. Dans la foulée du coup d'envoi, Saha profitait d'une remise de la tête de « Titi » sur un centre de Sagnol pour ouvrir le score (1-0, 1re). Le Mancunien échouait à deux secondes du record de Franck Sauzée, buteur sur coup franc face à l'Albanie (en 1991) après 34 secondes. Les trois hommes étaient également impliqués dans le deuxième but. Cette fois, Saha laissait passer le ballon de Sagnol pour Henry, qui crucifiait Mikkelsen au deuxième poteau (2-0, 22e). Face à un adversaire replié dans son camp, Saha (14e et 37e) puis Henry (27e, 30e, 44e) rataient plusieurs occasions. Les Bleus devaient regagner les vestiaires avec seulement deux buts d'avance.

Henry pensait bien avoir inscrit son 39e but en sélection après la pause, mais il était signalé hors-jeu (56e). Le duo Trezeguet-Anelka entrait alors en scène et sur une déviation de la tête du premier nommé, l'attaquant de Bolton inscrivait le troisième but (3-0, 76e). Invisible à Glasgow, « Trezegol » n'était pas en reste, se trouvant à la réception d'un centre de Sagnol (4-0, 77e), avant de signer son 34e but en Bleu en bon renard des surfaces (5-0, 84e). « J'aurais été plus heureux si on avait gardé quelques buts pour les Ecossais, mais il y a eu du spectacle et tous les attaquants ont marqué », se félicitait Raymond Domenech après la rencontre.

S. B.