F1: Jean Todt n'ira pas au Grand Prix de Bahreïn

Avec Reuters

— 

Le président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), Jean Todt, n'assistera pas au Grand Prix de Formule Un de Bahreïn ce week-end mais il ne faut pas donner à cette absence une interprétation politique, a dit ce mercredi un porte-parole.

Le dirigeant français, qui avait fait il y a un an le voyage dans ce petit Royaume du Golfe en proie à des troubles politiques, n'avait pas inscrit cette année la quatrième manche de la saison à son agenda, a ajouté le porte-parole de la FIA. Jean Todt s'est déplacé en Australie et en Malaisie pour les deux premiers Grand Prix de l'année. En revanche, il ne devrait pas assister aux prochains jusqu'à celui du Canada en juin.

Bernie Ecclestone, considéré comme le grand argentier de la Formule Un, est quant à lui attendu à Bahreïn, en dépit des appels répétés à l'annulation du Grand Prix. Le milliardaire s'est dit prêt à rencontrer l'opposition. La course avait été annulée en 2011 à la suite d'une violente répression qui avait fait au moins 35 morts. Depuis lors, le climat s'est un peu apaisé, le gouvernement sunnite et l'opposition majoritairement chiite ayant repris langue en février, même si les progrès ont semble-t-il été limités.