Basket féminin : les Toulousaines descendent de leur nuage

©2006 20 minutes

— 

Avant le début de la saison, le Toulouse Basket Club (TBC), à peine promu, ne cachait pas ses ambitions : finir dans les quatre premiers de Nationale Féminine 1 (NF1, 2e niveau). Après quatre journées de Championnat, les chiffres sont cruels : le TBC, 16e et dernier, court toujours après son premier succès. « Les objectifs sont forcément revus à la baisse, lance l'entraîneur François Moison. On veut d'abord regagner des matchs. »

Malgré les difficultés, le technicien croit au sursaut de ses joueuses, dont il a apprécié la prestation samedi dernier contre le leader, Dunkerque (69-72). « Des voyants se sont mis au vert, estime-t-il. Par rapport à nos précédentes prestations, la confiance s'est réinstallée. Auparavant, on s'était un peu trop vite mis dans le doute, après des matchs de préparation convaincants. »

Autre motif de satisfaction, le retour de blessure de l'ailière moldave Olga Nachminovitch. Une joueuse expérimentée (33 ans), précieuse dans une équipe dont la moyenne d'âge ne dépasse pas les 25 printemps. Le TBC doit maintenant concrétiser les promesses entrevues par François Moison qui, « pour l'instant », ne se sent pas menacé. Cela passe par un succès samedi, lors d'un court mais délicat déplacement à Salies-du-Salat (6e).

N. S.