Basket (Pro A) : Claude Marquis cherche ses marques

©2006 20 minutes

— 

A l'image de son équipe, douzième du Championnat avec trois défaites en quatre journées, le nouveau roc de la raquette strasbourgeoise ne tourne pas à plein régime. Avec 8 points et 4 rebonds en moyenne par match, Claude Marquis (2,04 m, 108 kg) est encore loin de ses performances choletaises, où il tournait les trois dernières saisons à 13 points et 6 rebonds. « Il a du mal à trouver ses repères, explique son coach Eric Girard. L'absence de notre meneur organisateur [Lonnie Cooper, blessé à la cheville] lui est préjudiciable, car elle le prive de très bonnes passes. Mais il met beaucoup de bonne volonté. C'est une très bonne recrue pour la SIG. »

« C'est vrai que je ne suis pas encore au top, reconnaît le Guyanais de 26 ans. Je suis frustré parce que je ne reçois pas toujours les ballons dans le bon timing. Or les intérieurs dépendent beaucoup de leurs meneurs de jeu. Les nôtres [Gautier Darrigand et Afik Nissim] font leur maximum. On travaille tous ensemble pour nous améliorer. » Formé à Cholet, où il a passé onze saisons, Claude Marquis reste persuadé d'avoir fait le « bon choix » en signant pour deux ans à Strasbourg. « J'avais besoin de changer d'air, de bosser dur pour franchir un cap, confie le pivot tricolore, qui compte une douzaine de sélections avec l'équipe de France. On connaît un début de saison difficile, mais je suis confiant. Quand l'équipe sera au complet et dès que cette mauvaise passe sera finie, on sera deux fois plus forts. »

Jérôme Sillon