Football : le punch de Taïwo balaie les critiques

©2006 20 minutes

— 

Sans maîtrise, la puissance n'est rien. Taye Taïwo a souvent dû se répéter ce slogan pour acquérir un niveau de jeu performant. Car malgré ses frappes de balles impressionnantes, le jeune latéral gauche de l'OM (21 ans) pêche toujours dans son replacement défensif. Au mercato d'été, il fut à deux doigts de partir pour Valence (Liga espagnole) mais les dirigeants olympiens se sont opposés à son départ. Le directeur sportif José Anigo en premier : « On a choisi l'option de ne pas le vendre, car même s'il a quelques défauts tactiques, il a une telle puissance, une telle vitesse, une telle frappe de balle... »

Vu le nombre de buts inscrits cette saison par Taïwo, on se dit que l'OM a fait le bon choix. L'international nigérian vient, en effet, de marquer à trois reprises en l'espace de quatre matchs : deux coups francs lointains contre Bordeaux (2-1, 6e journée L1) et à Mlada Boleslav (4-2, tour qualificatif retour en UEFA), ainsi qu'un but contre Toulouse (8e journée L1, victoire 3-0), décisif puisqu'il ouvre le score juste avant la mi-temps, décantant une situation difficile pour les Marseillais.

Cette réussite lui permet de préserver sa place de titulaire, briguée par sa doublure, Alain Cantareil (23 ans). Mais avec seulement 4 matchs joués contre 11 pour le Nigérian, Cantareil doit, pour l'instant, se faire une raison. L'entraîneur olympien Albert Emon sait qu'avec Taye Taïwo, il dispose d'une arme redoutable pour faire plier les défenses adverses.

Julien Pourtal