Basket (Pro A) : mauvais coup de Bourg à Coubertin

©2006 20 minutes

— 

Une semaine après l'épatant succès acquis face au champion de France 2005, Strasbourg, Elias Zouros, en technicien d'expérience, avait senti le relâchement venir. « Nous allons devoir rester très concentrés et ne pas tomber dans le piège par excès de confiance, d'autant que Bourg hausse son niveau de jeu match après match », avait prévenu le coach grec du Paris Basket Racing avant la rencontre.

Battus 68-64 par les Bressans samedi soir, ses joueurs ne l'ont pas écouté dans un Coubertin pourtant prêt à communier avec les Parisiens. Une défaite due essentiellement à une mise en jambes plus que laborieuse, le club de la capitale étant rapidement mené de 10 points dans le premier quart-temps. Vainqueurs à la sirène quatre jours plus tôt à Gravelines, les coéquipiers de Georgi Joseph, seul Parisien à passer la barre des 10 unités (14 points et 12 rebonds en prime), laissaient passer leur chance après la pause, pourtant atteinte sur un score de parité (34-34). La faute à une défense laissant trop de champ à la doublette américaine de Bourg, Marcus Wilson (24 points)-Kelvin Howell (21), et à une adresse rédhibitoire sur la ligne de réparation (11 lancers francs réussis sur 22 tentés).

« Cela a été catastrophique, témoignait après coup un Zouros remonté contre ses hommes. Les joueurs ont pensé qu'ils pouvaient gagner sans se battre. J'avais pourtant demandé de l'énergie et de la défense dès le début de match... » L'entraîneur du PBR, 7e ex aequo au classement de Pro A (2 victoires et 2 défaites), a une semaine pour remettre l'équipe sur de bons rails avant un déplacement abordable chez la lanterne rouge, Reims.

Sébastien Bordas