Une forteresse écossaise

©2006 20 minutes

— 

Incapable de prendre à revers la solide défense écossaise, la France a stoppé sa belle série offensive, après ses six buts contre la Géorgie (3-0) et l'Italie (3-1). « Quand ils marquent avant toi, il faut se lever de bonne heure pour égaliser », explique Thierry Henry, qui assure connaître cela en Championnat avec Arsenal. « On était souvent deux attaquants contre six défenseurs, c'était difficile, et ils ne cherchaient même pas à attaquer », déplore de son côté son compère d'attaque David Trezeguet. Pourtant, cette situation risque d'être souvent de mise tout au long de ces éliminatoires. « Dans ce groupe, je crois que nous allons affronter beaucoup de défenses renforcées. On était préparé à cela contre la Géorgie, l'Italie et l'Ecosse, mais on n'est jamais à l'abri d'un tel scénario », fait remarquer Florent Malouda.