Handball (D1) : les Toulousains déjà dos au mur

©2006 20 minutes

— 

Quatre journées de D1, quatre défaites. Auteur d'un début de saison complètement raté, le Tuhb n'a déjà plus le choix. Le 14e et dernier du Championnat doit battre ce soir (20 h, au grand Palais des Sports) Sélestat, à peine mieux classé (12e). « Toute l'équipe est mobilisée. Quelle que soit la manière, on ira chercher la victoire », certifie Christophe Kempé. Le pivot international et capitaine toulousain assure qu'il n'est pas trop inquiet, malgré les résultats contraires. « Quand on voit nos prestations contre Dunkerque [28-29] et à Paris [23-21], sachant que nous n'avons pas été aidés par l'arbitrage, on se dit qu'on est capables de faire de bonnes choses, explique-t-il. Il y a eu une qualité de jeu que l'on n'a pas été capables de reproduire face à Nîmes [25-29] et à Villeurbanne (26-24]. »

Ce dernier revers, chez un concurrent direct pour le maintien (les 13e et 14e descendront en fin de saison), a été très mal vécu par les Toulousains. Lesquels espèrent en avoir tiré les leçons en vue du duel de ce soir. « Cette défaite à Villeurbanne est celle qui nous a fait le plus mal, reprend Kempé. Depuis dix jours, on a travaillé ce qui avait péché là-bas, notamment la réussite au tir. On a également beaucoup bossé sur les plans physiques, tactiques et psychologiques. » Blessés depuis le début du Championnat, l'arrière Rémi Calvel et le demi-centre Christophe Kabengelé, deux cadres de l'équipe, restent incertains pour la réception des Alsaciens.

Nicolas Stival