Basket (Pro B) : l'Hermine veut croire en son potentiel

©2006 20 minutes

— 

Nettement battus à Nanterre (86-70) lors de la première journée de Pro B, les basketteurs de l'Hermine se sont de nouveau inclinés vendredi dernier, au Palais des sports de Beaulieu, face à une efficace formation rouennaise (85-94). Deux revers malvenus pour des Nantais, 16es au classement, à la recherche d'un succès en Championnat depuis avril dernier. « On essaie de tirer des enseignements de tout ça, explique le coach Antoine Michon. Contre Rouen, on a commis beaucoup d'erreurs individuelles. Défensivement, surtout, on n'y était pas. Dans la dureté et l'agressivité, nous étions dépassés. L'absence de Ben Owona [pivot, blessé pour un mois] a été préjudiciable. Notre capacité à pouvoir se bagarrer sera la clé des prochains matchs. »

Dans ces conditions, le déplacement samedi soir à Boulazac – actuel 2e de Pro B – s'annonce déjà délicat. « On va y aller plein d'ambition, assure Antoine Michon. Je préfère positiver. Si l'on regarde bien, on a un début de calendrier très difficile. Et il ne faut pas oublier que Nantes ne fait pas partie des gros budgets. Bien au contraire. Il y a dans le basket une hiérarchie de l'argent qui est une dure réalité. Le club est en train de se structurer. L'Hermine a un projet avec de jeunes joueurs. A moi de les aider à densifier leur jeu. » « Malgré le scepticisme de certains, on peut faire de belles choses, estime l'arrière Armand Charles. L'équipe progresse, je suis sûr que le jeu sera plus fluide et plus collectif que l'an passé. »

Frédéric Brenon