Football (L1) : à Valenciennes, la guerre des goals n'aura pas lieu

©2006 20 minutes

— 

Passation de pouvoir. Après avoir brillamment assuré l'intérim lors des sept premières journées de Ligue 1 , le temps de la blessure de Nicolas Penneteau, Willy Grondin a dû céder la place à son compère samedi dernier, contre Bordeaux (2-0). Recruté cet été pour être le numéro un, Penneteau avait été victime d'une rupture partielle du ligament interne du genou le 29 juillet, lors du dernier match de préparation, contre Sedan. Dans d'autres clubs, cette situation aurait pu pourrir l'ambiance. Pas au VAFC. C'est en toute modestie que Willy Grondin a retrouvé le banc. Pour être gardien remplaçant, « il faut avoir une super-mentalité, être costaud dans sa tête, toujours y croire. Je sais que j'ai la chance d'être pro et de faire ce que j'aime. Même si je suis déçu quand je ne joue pas, c'est humain », positive l'ancien Nantais, qui ne jouera pas non plus en Coupe de la Ligue, puisque Valenciennes est éliminé.

Intraitable face aux Girondins, Nicolas Penneteau ne devrait donc plus lâcher les cages. « J'étais impatient. Je n'avais jamais été absent plus de quatre jours », explique l'ex-Bastiais. Heureusement, lors de se remise à niveau, il a pu retrouver la forme « dans une ambiance conviviale ». C'est loin d'être le cas dans tous les clubs français.

A. M.