Football : Locatelli, l'homme qui s'ennuyait chez les pros

©2006 20 minutes

— 

Imaginez, le rêve de n'importe quel footballeur en herbe : évoluer un jour chez les professionnels. Ce rêve est devenu réalité cet été pour Lionel Locatelli. Après deux saisons passées à Arcachon, le Jurassien quittait le FC Bas (CFA 2) auquel il était très attaché pour suivre Jean-Pierre Papin, parti entraîner Strasbourg en L2. Au bout de quelques mois, ce solide défenseur central (1,79 m, 77 kg) a vite déchanté. « En dehors des deux heures d'entraînement quotidiennes, il y avait un grand vide dans mes journées, explique-t-il. Vous savez, je suis quelqu'un d'hyperactif. Il me faudrait presque dix heures d'entraînement par jour ! »

Du coup, malgré six apparitions dans le groupe puis un but en Coupe de la Ligue contre Châteauroux (2-4) – « une papinade en hommage à Jean-Pierre » –, Lionel Locatelli décide de résilier son contrat, de tourner le dos au monde pro et de retrouver sa vie d'avant sur le Bassin. « Quand je vois où se trouve le club [14e de son groupe de CFA 2], ça me fait mal... »

Le plus difficile a été d'annoncer la nouvelle à « JPP ». « Il a été très surpris car il croyait en moi et m'a donné ma chance, concède celui qui se définit comme « un pilier » du FC Bas. D'un autre côté, il aura été fier de moi car j'aurai au moins essayé. Et je suis sûr qu'il respecte mon choix car je reviens dans “notre” club de coeur ».

Son dossier devrait être traité rapidement. Il espère faire son retour pour la réception de Limoges, le 14 octobre. A 24 ans, il va retrouver le monde amateur et « le rythme où [je] cumulais travail [il est reprographe] et football ».

S. Deschamps