Paradoxalement, les condamnations à l'encontre de la "victime" Materazzi, entendu dès le 14 juillet et sanctionné pour "provocation répétée", auront plus d'incidence puisque le défenseur devrait manquer la revanche de la finale, programmée le 6 septembre au Stade de France dans le cadre des qualifications à l'Euro-2008.
Paradoxalement, les condamnations à l'encontre de la "victime" Materazzi, entendu dès le 14 juillet et sanctionné pour "provocation répétée", auront plus d'incidence puisque le défenseur devrait manquer la revanche de la finale, programmée le 6 septembre au Stade de France dans le cadre des qualifications à l'Euro-2008. — Fabrice Coffrini AFP/Archives

Sport

Euro 2008 : l'Italie rappelle ses champions du monde

Successeur de Marcello Lippi à la tête des champions du monde, Roberto Donadoni ne pensait pas vivre un tel enfer. Avec seulement un seul point en deux matchs éliminatoires de l'Euro 2008, le sélectionneur italien a même proposé sa démission. « J'ai ...

Successeur de Marcello Lippi à la tête des champions du monde, Roberto Donadoni ne pensait pas vivre un tel enfer. Avec seulement un seul point en deux matchs éliminatoires de l'Euro 2008, le sélectionneur italien a même proposé sa démission. « J'ai mis mon avenir entre les mains du président de la fédération [Gianni Petrucci], mais il m'a dit que j'étais là pour du long terme », reconnaît le sélectionneur, qui attend beaucoup de la réception de l'Ukraine samedi à Rome. « On devra tout donner. Pour moi comme pour tout le pays, ce match est crucial », explique Donadoni.

Marco Materazzi (qui était suspendu), Luca Toni, Mauro Camoranesi et Alessandro Del Piero feront ainsi leur retour. « Ces joueurs avaient beaucoup de retard dans leur préparation, mais maintenant ils sont revenus à leur meilleur niveau », assure Donadoni, qui n'a sans doute pas oublié la récente victoire sur l'Ukraine (3-0) en quart de finale de la Coupe du monde.

Gaël Anger