Tennis : à Metz, l'Open de Moselle s'offre des stars

©2006 20 minutes

— 

Premier tournoi ATP de la saison indoor en France, l'Open de Moselle est devenu, au fil des années, un rendez-vous de plus en plus important du circuit professionnel. Comme l'illustre la participation cette année d'un ancien nº 1 mondial, Marat Safin. « Tout est parti d'un SMS que j'ai envoyé à Patrice Dominguez lors de l'US Open, explique Yann Kaysen, directeur adjoint du tournoi. A l'époque, on voulait Tim Henman. Puis l'opportunité s'est présentée de faire une proposition à l'agent de Marat. Au départ il était trop cher, mais on est finalement parvenu à trouver un accord. » « On a même cassé un peu notre tirelire, mais c'est compréhensible, tout tournoi rêve d'accueillir une star de cette dimension, poursuit Patrice Dominguez, directeur du tournoi messin. L'Open de Moselle a déjà permis à des joueurs français d'éclore comme Richard Gasquet, qui y a joué sa première finale du circuit ATP, ou encore Gaël Monfils, qui y a disputé son premier match. Nous avons donc aussi prouvé que nous sommes capables de constituer un plateau de premier choix. »

Du côté des joueurs, la venue du colosse russe n'est pas une surprise. « Je ne suis pas étonné que Marat vienne ici, explique Sébastien Grosjean, habitué du circuit venu en Moselle pour bien entamer la saison en salle. Il a besoin de points, cette surface lui convient, son objectif est de revenir dans le Top 5... Ce qui est un peu plus étonnant, c'est de faire le voyage Bangkok-Metz. » Lors de sa première apparition aux Arènes aujourd'hui, en double avec son compatriote Mikhail Youzhny (qui sera également son adversaire du premier tour), le Russe a déclenché quelques « Davaï Marat ! ». « On a fait un pari avec douze Français dans le tableau final. Et avec la venue de Juan Carlos Ferrero [nº 1 mondial en 2003], on a réussi un autre gros coup, conclut Patrice Dominguez. Il faut que le public suive. »

A Metz, Jeremy Alen