Escrime : la France toujours bredouille

©2006 20 minutes

— 

Deux des meilleures chances de médailles françaises, Anne-Lise Touya et Fabrice Jeannet, ont fait chou blanc hier aux Mondiaux de Turin. Médaillé mondial à quatre reprises, Jeannet a été sorti dès le premier tour par le représentant de Hongkong, Min Nicola Lu (15-14). « Le problème, c'est que j'accepte de mieux en mieux la défaite. C'est de l'usure. Je suis peut-être blasé », a reconnu l'épéiste. Révélée à Nîmes en 2001, Touya n'a pu atteindre que les quarts de finale de l'épreuve de sabre, battue par l'Américaine Sada Jacobson (15-14).