Football (L1) : les Verts enfoncent le Paris-SG

— 

 En dominant le Paris-SG hier soir dans le chaudron de Geoffroy-Guichard, l’AS Saint-Etienne a réussi la belle opération de cette 8e journée de Ligue 1. Désormais quatrièmes au classement, les Verts, opportunistes, pouvaient remercier leur gardien Jérémy Janot, impérial face aux assauts adverses. Le premier quart d’heure voyait en effet les Parisiens monopoliser le ballon. Diané (5e), puis Rodriguez (15e) allumaient les premières mèches de la tête, sans pour autant inquiéter Janot. Le faux rythme de la rencontre permettait aux Verts d’inverser la tendance. Sur une pichenette de Sablé au-dessus de la défense parisienne, Piquionne reprenait le ballon d’une tête piquée, mais Landreau effectuait une superbe parade (30e). Le gardien international ne pouvait rien faire dans lafoulée, sur une action du même Piquionne. Ce dernier échappait àArmand côtégauche et centrait pour Ilan, lequel n’avait plus qu’à pousser le cuir dans le but (1-0, 38e). Contre le cours du jeu, l’ASSE regagnait les vestiaires avec un avantage d’un but. Les Verts rataient leK.-O. dès la reprise. Lancé plein champ, Piquionne éliminait Traoré et seprésentait seul devant Landreau, auteur d’une sortie parfaite dans les pieds de l’attaquant stéphanois (56e). Dès lors, le PSG, avec Yepes, Kalou et Pancrate sortis du banc, jetait toutes ses forces dans la bataille. Janot débutait un festival en sortant successivement un coup franc de Kalou (72e), une reprisedela tête de Yepes avec l’aide de sa transversale (73e), un coup de boule à bout portant de Pauleta (76e) et une frappe à ras de terre d’Armand (90e).«On prend un but bête sur une erreur d’appréciation. On aurait pu faire la différence s’il n’y avait pas eu un grand Jérémie Janot. Il y a eu des choses intéressantes mais à la fin, cela fait zéro point », regrettait après le match Sylvain Armand, le défenseur d’unPSG désormais 14e de L1.

Sébastien Bordas