Athlétisme : vers des passeports sanguins?

©2006 20 minutes

— 

L'athlétisme veut faire le ménage. A l'occasion d'un symposium de la fédération internationale, la Britannique Paula Radcliffe, qui fait partie de la commission des athlètes, a émis le souhait de voir les tests sanguins être instaurés dès les compétitions juniors, afin de créer un « passeport sanguin » permettant de déceler d'éventuelles anomalies. « Il faut suivre les jeunes car leur santé peut également être endommagée par le dopage », a plaidé Radcliffe, samedi à Lausanne. La championne du monde du marathon voudrait également que la suspension pour dopage passe de deux à quatre ans dès la première irrégularité.