Cyclisme : Samuel Sanchez, l'homme en forme

©2006 20 minutes

— 

Comme la saison passée, le championnat de Zurich s'est déroulé dans des conditions météorologiques désastreuses. A l'inverse de l'édition 2005, Paolo Bettini, qui restait sur quatre podiums consécutifs en Suisse, n'a cette fois pas été en mesure de dominer ses rivaux. Contraint à l'abandon avant le dernier tour en raison d'une fringale, l'Italien, qui étrennait pour l'occasion son maillot arc-en-ciel de champion du monde, a dû s'avouer vaincu face à l'un des hommes en forme du peloton, l'Espagnol Samuel Sanchez.

Le coureur d'Euskaltel, qui avait lancé le sprint victorieux de Bettini la semaine passée à Salzbourg, a ainsi remporté sa première classique d'envergure, après s'être longtemps contenté d'accessits, notamment une deuxième place lors de la Flèche Wallonne en mai dernier. Sous une pluie battante, le remuant Sanchez a fait parler sa science de la course en démarrant définitivement à 11 km du but, avant de résister à ses poursuivants, dont Stuart O'Grady (CSC) et Davide Rebellin (Gerolsteiner), respectivement deuxième et troisième.

« Le temps ne m'a pas gêné car j'ai l'habitude de courir sous la pluie quand je m'entraîne à Oviedo, expliquait le septième du récent Tour d'Espagne (avec une victoire d'étape en prime) et quatrième du championnat du monde. La première fois que j'avais participé à cette course, je n'avais pas réussi à terminer, mais j'avais particulièrement apprécié le tracé. Et je m'étais promis de venir gagner ici. » Chose promise, chose due.

Sébastien Bordas

Absent hier à Zurich, Alejandro Valverde est désormais assuré de remporter le classement général final de l'UCI Pro Tour. L'Espagnol possède 112 points d'avance sur son compatriote Samuel Sanchez à deux épreuves du terme, avec seulement 90 points à distribuer.