Parker et les Spurs au travail

©2006 20 minutes

— 

Débarqués à Lyon samedi en début d'après-midi, les San Antonio Spurs ont débuté hier, à huis clos, leur camp d'entraînement à la Halle Vivier-Merle (3e). Sous les ordres de Gregg Popovich, vingt joueurs étaient sur le pont dont Tony Parker qui avait décalé son arrivée à Lyon afin de rendre visite à une partie de sa famille domiciliée à Paris. « Il va falloir un peu de temps pour s'y remettre », a confié le meneur all-star, dont la fracture à l'index droit contractée à la veille du Mondial n'est plus qu'un mauvais souvenir. « Je serai présent jeudi contre l'Asvel et j'essaierai de me donner à fond car ce n'est pas tous les jours que j'ai l'occasion de pouvoir jouer en France. » La dernière fois que Parker s'était produit à l'Astroballe, c'était il y a plus de cinq ans, avec le PBR, en quart de finale des play-offs. « Nous avions perdu », se souvient le nº 9 des Bleus .

S. M.