Football (L1) : le Nord, terre maudite des Bordelais

©2006 20 minutes

— 

Les hommes de Ricardo avaient déjà perdu à Lille (3-0) le 26 août, ils se sont inclinés samedi à Valenciennes. Trois jours après leur désillusion européenne face au PSV Eindhoven (0-1), les Girondins privés de Planus, Micoud et Faubert espéraient se refaire une petite santé chez le promu valenciennois. Peine perdue : battu 2-0 samedi pour le compte de la 8e journée de L1, Bordeaux a concédé sa 4e défaite en Championnat malgré une première mi-temps porteuse d'espoirs mais mal récompensée. « On aurait pu faire la différence et se mettre à l'abri. On s'est créé pas mal d'occasions franches au cours d'une de nos meilleures mi-temps de la saison », soulignait l'attaquant Jean-Claude Darcheville. « C'est juste une question de réalisme car si à la mi-temps, on mène 2-0, il n'y a pas hold-up », poursuit le gardien Ulrich Ramé. Par deux fois en effet, Alonso et Darcheville ont eu l'occasion de tuer le match et d'inverser l'actuelle spirale négative. Au lieu de ça, Bordeaux a reculé en deuxième mi-temps, encaissant deux buts d'Eric Chelle (71e) et de Freddy Bourgeois (93e).

« Les données de la rencontre ont changé après la pause. Valenciennes a pris le pouvoir au milieu et les joueurs ont fini la partie épuisés », reconnaissait le manager Ricardo, tout en refusant de tomber dans un pessimisme excessif. « Nous avons pris du retard mais cette équipe a des qualités. Je suis confiant, même après deux revers dans la semaine. » Et Ramé de conclure : « Tout ne peut pas être toujours rose, il faut se serrer les coudes, cela va revenir petit à petit. »

Pierre Falar

Le jeune attaquant bordelais Gabriel Obertan, 17 ans, international des moins de 18 ans, a fait ses grands débuts en Ligue 1 samedi à Valenciennes, en entrant en jeu à la 76e minute à la place d'Alonso. Il a signé son premier contrat pro cet été.