Gomis n'est plus d'attaque

— 

Bafé Gomis et Nicolas N'Koulou.
Bafé Gomis et Nicolas N'Koulou. — C. VILLEMAIN/20 MINUTES

Son influence fut considérable lors de la première partie de saison de l'OL. Il avait inscrit un tiers des buts en L1 de Lyon (11 sur 33). Mais depuis, Bafétimbi Gomis a sérieusement réduit la cadence en 2013. Ainsi, l'attaquant international n'a fait trembler les filets adverses qu'à une seule reprise, le 25 janvier, à Valenciennes.

«J'ai perdu un peu confiance»


Son manque d'efficacité s'est répercuté sur les résultats de l'OL, qui ne pointe qu'au 6e rang depuis le début de la phase retour. Invité lundi de Ma Chaîne Sport, l'intéressé a reconnu implicitement que le mercato hivernal avait perturbé l'ensemble du groupe. Et lui le premier. «Pas mal de choses se sont dites, se sont passées, a-t-il indiqué. Il y a eu pas mal de petits paramètres qui se sont déréglés et j'en suis le premier responsable parce que si je marque moins, c'est aussi de ma faute. L'équipe était moins bien et j'ai perdu un peu confiance.» Mais l'ancien Stéphanois est convaincu que la roue finira par tourner. «Je travaille et je vais bientôt retrouver l'efficacité», promet celui qui a connu des périodes de disette bien plus longues que celle qu'il traverse actuellement. «L'efficacité d'un buteur, ce n'est pas toujours à la demande», souligne son entraîneur, Rémi Garde, qui continue à lui maintenir sa confiance. Au grand dam de Lisandro Lopez, exilé sur le flanc gauche, mais qui pourrait retrouver son poste de prédilection, ce samedi, à Bastia.

à Lyon, Stpéhane Marteau