Coupe UEFA : les Olympiens sortent par la petite porte

©2006 20 minutes

— 

Une très mauvaise semaine. Défait pour la première fois de la saison en L1, dimanche à Nantes (2-1), l'OM a été éliminé au premier tour de la Coupe UEFA. Un triste épisode sans précédent dans l'histoire du club. Hier, les Olympiens se sont inclinés 4-2 sur le terrain du Mlada Boleslav (1-0 à l'aller). Une terrible désillusion, car les hommes d'Albert Emon menaient 2-1 à une demi-heure du coup de sifflet final.

A l'image de l'an dernier (élimination face au Zénit Saint-Pétersbourg en 8e de finale) les Marseillais sont tombés devant un adversaire quasiment inconnu et largement à leur portée. Ils devront donc faire une croix sur un de leurs principaux objectifs de la saison.

Comme l'OM s'y attendait, la rencontre a souvent tourné à la démonstration de force côté tchèque, Mlada imposant un combat physique parfois à la limite de la régularité. Les Phocéens ont eu le tort de répondre aux provocations. Et alors qu'ils menaient au score à deux reprises, grâce à Toifilou Maoulida (14e) et à Taye Taïwo (56e), ils ne parvenaient pas à tuer le match. Lubos Pecka de la tête (34e) puis Radim Holub sur penalty (62e) remettaient les deux équipes à égalité. A 2-2, l'OM jouait le contre mais se montrait trop imprécis dans la dernière passe. Au manque de réalisme offensif, les Marseillais ajoutaient une fébrilité défensive, encaissant 4 buts, soit autant qu'en sept journées de Ligue 1. Mis sur le reculoir durant les trente dernières minutes, les Olympiens ont explosé face à la puissance physique des Tchèques qui se ruaient à l'assaut des cages de Cédric Carrasso. Holub d'abord devançait de la tête Bostjan Cesar pour battre le gardien phocéen (3-2, 83e). Puis sur un énième ballon long remisé de la tête par Adrian Rolko, Tomas Sedlacek crucifiait les Marseillais (4-2, 92e). Après ce terrible camouflet, l'OM devra réagir dès dimanche, face à Toulouse, lors de la 8e journée de L1.

Sandrine Dominique