Harlem Shake: Quand les joueurs de Saint-Etienne retournent le vestiaire

FOOTBALL Et soudain, la causerie de Christophe Galtier dégénère...

R.S.

— 

Piéger un inconnu dans une foule et en faire la star non consentante  d'un Harlem Shake improvisé, un des principes de l'émission mexicaine  "Everybody and his brother"
Piéger un inconnu dans une foule et en faire la star non consentante d'un Harlem Shake improvisé, un des principes de l'émission mexicaine "Everybody and his brother" — DR

Au départ, c’est une discussion classique entre un coach et ses joueurs. Puis, ni vu ni connu, un joueur déguisé en Bart Simpson fait irruption dans un coin du vestiaire – Pierre-Emerick Aubameyang pour ne pas le dénoncer – entraînant avec lui toute l’équipe dans une danse improbable. L’AS Saint-Etienne est donc la première équipe de L1 à succomber à la mode tragi-comique du Harlem Shake. Mais il faut l’avouer, le résultat est plutôt réussi. Mention spécial au joueur en combi lycra vert fluo qui se frotte sur la cuisse de Ruffier. Et au malheureux Jérémy Clément, qui était encore sur ses deux jambes à l’époque.

Sinon, voici l’anti-guide du Harlem Shake. Ne remerciez pas la FFF…