Nantes se rapproche de son rêve

FOOTBALL Vainqueur lundi à Lens (1-2), le FC Nantes, deuxième de Ligue 2, entretient ses rêves de montée...

A Lens, François Launay

— 

Les ballons de la saison 2009-2010 sur un terrain de Saint-Germain-en-Laye, en juillet 2009.
Les ballons de la saison 2009-2010 sur un terrain de Saint-Germain-en-Laye, en juillet 2009. — Sichov/SIPA

Il y a des signes qui ne trompent pas. Pour la première fois de la saison, le FC Nantes s’est imposé à la dernière minute  Une victoire décrochée sur la pelouse de Lens (1-2), grâce à un but de Fabrice Pancrate, qui permet aux Canaris de se rapprocher un peu plus de leur rêve de Ligue  «On n’avait pas encore réussi cette année à marquer dans les arrêts de jeu. C’est bien. Mais rien n’est encore fait. Il y a encore 33 points en jeu. Il va falloir aller chercher les points qui manquent pour la montée», tempère Michel Der Zakarian, l’entraîneur nantais. Reste que les Canaris  ne peuvent plus avancer masqués.

Eudeline : «On a notre destin en main»

Grâce à ce succès dans l’Artois, Nantes consolide sa deuxième place au classement et repousse les menaces caennaises et guingampaises  trois points derrière lui. Surtout, le mental affiché dans un match qui aurait pu basculer du mauvais côté a de quoi rassurer. «On joue après tout le monde et à chaque fois, on répond présent. Ca veut dire qu’il y a vraiment  du caractère dans cette équipe», se réjouit Yohan Eudeline, le milieu nantais. Une belle mécanique qui semble difficile à enrayer. «Ca ne dépend que de nous. Il faut rester soudé et solidaires comme on le fait en ce moment si on veut avoir un ebelle récompense au bout. On a notre destin en main», conlut Eudeline, symbole d’un FC Nantes lancé à pleine vitesse vers les sommets.