Bollaert s'active pour enchaîner les rencontres

©2006 20 minutes

— 

C'est un véritable tour de force que vont réaliser les services techniques du stade Bollaert. Depuis 2002, et en vertu d'un bail de cinquante ans concédé par la ville de Lens, l'antre des Sang et Or est gérée par une filiale du club, Bollaert Développement. A sa tête, Jean-Marie Bomba, qui a de longue date prévu l'enchaînement actuel des rencontres : Lens-Monaco en Ligue 1 dimanche dernier, Lille-Milan AC en Ligue des champions ce soir, et Lens-Achnas, jeudi, en Coupe de l'UEFA.

Entre les changements de panneaux – chaque compétition à ses contraintes publicitaires –, les nettoyages répétés des gradins et des allées du stade, et la surveillance attentive d'une pelouse particulièrement sollicitée, pas le temps de s'ennuyer. « Un match, c'est 12 tonnes de déchets. Le pire c'est quand il y a un tifo. Ce soir, il y en aura un avec 40 000 drapeaux ! », explique Jean-Marie Bomba.

Outre sur ses employés, l'homme s'appuie régulièrement sur toute une palette de prestataires extérieurs comme ces alpinistes chargés de cacher, sur les deux panneaux d'affichage, le blason géant du Racing. En cas de nouvelle qualification pour la Ligue des champions l'année prochaine, Lille devra se trouver un autre terrain de jeu. Car, la Coupe du monde de Rugby occupera les journées de Jean-Marie Bomba et de ses troupes.

O. M.