Formule 1 : Renault et Alonso la jouent serein

©2006 20 minutes

— 

Depuis le Grand Prix du Canada le 25 juin dernier, Fernando Alonso et Renault courent toujours après une victoire. L'avance du pilote espagnol sur Michael Schumacher au classement des pilotes est passée de 25 à seulement 2 points, et Ferrari a repris les commandes du championnat des constructeurs. Autrement dit, le feu couve au sein de l'écurie tricolore, qui affiche pourtant une étonnante sérénité avant d'aborder le Grand Prix de Chine, le week-end prochain. « Il est inutile de stresser. Si nous faisons notre travail correctement, alors nous mériterons de gagner et c'est ce qui se passera », affirme Fernando Alonso, désormais tenu à l'écart des essais privés de son écurie en raison de son transfert chez McLaren l'an prochain.

Pat Symonds, patron technique de l'écurie Renault, mise quant à lui autant sur les qualités de ses monoplaces que sur les statistiques pour inverser la tendance. « Nous avons fait ici une course fabuleuse en 2005. Mais plus important, Michael Schumacher a fait ici deux mauvaises courses en 2004 et 2005. La tendance se poursuivra peut-être cette année encore », se persuade Pat Symonds. C'est en effet sur le circuit de Shanghai que l'équipe tricolore avait décroché sa couronne mondiale il y a un an. « Je crois aussi que Fernando gère mieux la pression que Michael », assure même le responsable technique de Renault. Trois mois après la victoire canadienne, il est désormais temps de le prouver.

Jérôme Capton

Michael Schumacher a mis un terme aux rumeurs selons lesquelles il aurait été poussé vers la retraite. « Toutes les discussions sur l'ultimatum que m'aurait lancé Ferrari sont des âneries », a-t-il expliqué hier sur son site Internet.