Cyclisme : le jour de gloire de Bettini

— 

 Un an après le camouflet de Madrid, où il avait été sacrifié au profit d’un Alessandro Petacchi hors du coup, Paolo Bettini a pris la plus belle des revanches. Champion d’Italie en 2003 et 2006, médaille d’or des Jeux olympiques d’Athènes en 2004, le «Grillon » est devenu champion du monde, hier à Salzbourg (Autriche). A l’attaque dans la dernière ascension d’un circuit moins difficile qu’annoncé, l’Italien démontrait que sa science de la course était intacte en flairant le bon coup à 800 mètres de la ligne. Emmené par son coéquipier Samuel Sanchez, l’Espagnol Alejandro Valverde était vite débordé par Erik Zabel. Le sprinteur allemand devait toutefois s’incliner in extremis face à unBettini aux anges sur la ligne d’arrivée. « C’était le maillot le plus important à mes yeux. A 32 ans, c’est le plus grand moment de la carrière, tout s’est déroulé à la perfection », déclarait le héros de la journée.