Football (L2) : le Racing rappelé à l'ordre

©2006 20 minutes

— 

Pour avoir sous-estimé une solide équipe normande (7e), les Alsaciens auraient pu perdre pour la première fois de la saison à la Meinau, samedi face au Havre (1-1), lors de la 9e journée de L2. S'ils restent invaincus depuis sept matchs de Championnat, ils le doivent autant à la maladresse de l'attaquant havrais Kandia Traoré, qu'à leur ailier gauche Eric Mouloungui, auteur d'une superbe tête décroisée sur un corner de Yacine Abdessadki (1-0, 62e). Mais l'égalisation de Frédéric Fouret (1-1, 81e) a finalement obligé ces deux prétendants à la montée en L1 au partage des points.

« On ne méritait pas de gagner, reconnaît l'entraîneur strasbourgeois, Jean-Pierre Papin. On reste 4es [à trois points du podium]. On est à notre place. Il ne faut pas en demander plus aujourd'hui, car on construit encore. On a vu que tout n'était pas parfait et qu'il faudra encore beaucoup travailler. »

Les coéquipiers de Jean-Christophe Vergerolle se sont vus rappeler que la concurrence sera féroce pour regagner l'élite. « On s'était peut-être vus trop beaux, remarque le défenseur Habib Bellaid. Il faut faire attention à ne pas être trop confiant, car tu fais parfois moins d'efforts. Ce nul nous remet les idées en place. Il y a six mois, ce match-là, on l'aurait perdu. Alors on va positiver et se contenter d'un point. » Le Racing devra montrer un visage plus convaincant à Ajaccio vendredi, puis face à Grenoble et Caen. « Les gros arrivent. A nous de montrer qu'on fait partie du haut du tableau », lance « JPP ».

Jérôme Sillon