Football (L1) : les Canaris sont encore vivants

— 

 La métamorphose. Le FC Nantes a battu l’Olympique de Marseille (2-1) hier, lors de la 7e journée de L1. Une certitude : le public nantais a enfin retrouvé une vraie équipe. Les Canaris, moribonds depuis le début de la saison, ont montré un visage fort séduisant et mis fin à l’invincibilité phocéenne en matchs officiels cette saison. Dès la 8e minute, Julio Rossi lobe de la tête le portier marseillais CédricCarrasso. La balle heurte le poteau. Le même Rossi reprend alors le ballon de la tête mais Taïwo sauve devant sa ligne. Dans la foulée, l’attaquant nantais Mamadou Diallo se retrouve seul devant Carrasso, qui repousse sa frappe.Les Canaris sont ensuite récompensés de leurs efforts. Dimitri Payet récupère le ballon dans l’entrejeu et lance Diallo dans la course. Ce dernier centre en retrait. Rossi manque la balle mais pas Payet, qui la catapulte dans le but (1-0, 38e).  Les Nantais sont-ils en surrégime ? A priori non. Ils doublent la mise dès le début de la deuxième période. Sur une superbe action collective amorcée par Payet et Fae, Diallo frappe sur le poteau. Guillaume Norbert, en embuscade, marque du droit (2-0, 48e). Réduits à dix après l’expulsion deMauroCetto, les Canaris vont s’arc-bouter. Ils craquent sur une frappe deNiang dans la lucarne du jeune Vincent Briant (20 ans), titularisé pour la première fois (2-1, 78e). Malgré un dernier coup franc de Taïwo, les hommes de Georges Eo tiennent leur premier succès de la saison. « Si on joue comme ça à chaque match, on va relever la tête, c’est sûr », prévient déjà Franck Signorino.

David Phelippeau