Handball féminin (D1) : Bègles et Mérignac en quête de confiance

©2006 20 minutes

— 

« Un derby entre des joueuses et deux entraîneurs qui se connaissent et s'apprécient. » Jean-Sébastien Lopez, le coach béglais, résume l'état d'esprit des protagonistes avant le match Bègles-Mérignac demain soir, à l'occasion de la 4e journée de D1. Chaque formation compte jusqu'ici une seule victoire pour deux échecs.

Thierry Vincent, son homologue mérignacais, évoque le « départ manqué » de son équipe « qui doute depuis la défaite à Besançon [28-27, 2e journée]. Le coach béglais retient, pour sa part, « un début conforme à la logique dans la mesure où nous avons affronté Metz [26-19] et Le Havre [23-16], les deux plus grosses cylindrées du Championnat ». La détermination, elle, est la même dans chaque camp. « Nous n'avons plus le droit de passer à travers. Cela passe par une victoire quelle que soit la manière », annonce Thierry Vincent, qui se méfie « de la rigueur défensive et des individualités béglaises ». Pour Jean- Sébastien Lopez, « il faut prendre des points pour accumuler de la confiance, même si Mérignac est favori avec l'apport notamment de Stella Joseph-Mathieu dans les buts et de Paula Gondo ». Avant ce match déjà capital, les deux hommes espérent « vivre un bon moment devant un public nombreux et enthousiaste ».

Félix Chiocca