Football (L1) : les Girondins n'ont plus de temps à perdre

©2006 20 minutes

— 

C'est le genre de rendez-vous à ne pas manquer. Demain soir, Bordeaux recevra Troyes, lors de la 7e journée de L1, et devra impérativement se rassurer. « Il faut gagner pour rester dans la course et ne pas laisser les autres prendre une avance trop grande », lâche Fernando qui a fait son retour dimanche au Vélodrome. Car au classement, Bordeaux se retrouve déjà à 7 longueurs des coleaders Lyon-Marseille. Pour le milieu de terrain brésilien, l'écart est conséquent. Du coup, « il ne faut pas perdre de points contre les équipes qui viennent à Bordeaux. Et il va falloir mettre du rythme dans le jeu », insiste-t-il. Ricardo partage totalement le sentiment de son compatriote. La rencontre contre l'Estac – qui a remporté sa première victoire en Championnat la semaine dernière face à Nice (2-0) – sera tout sauf une partie de plaisir. « Troyes n'est pas une équipe facile à jouer, rappelle le manager bordelais. Ils étaient menés à Lyon mais se sont procurés deux ou trois occasions pour égaliser. »

Pour son retour en Gironde, Jean-Marc Furlan, le technicien aubois, explique, de son côté, que son équipe jouera « sans complexes, comme lors des deux derniers déplacements à Nantes et Lyon ». Entre blessures (Planus, Smicer) et suspension (Faubert), Ricardo pourrait revenir à un système classique en 4-4-2. Wendel occuperait alors le poste de latéral gauche et Stéphane Dalmat serait titularisé pour la première fois au poste de milieu gauche. A moins que Ricardo ne décide de brouiller les cartes.

Stéphane Deschamps

Les milieux de terrain bordelais Johan Micoud, victime d'un traumatisme aux adducteurs gauches, et Alejandro Alonso, qui souffre d'une entorse à la cheville droite, pourraient déclarer forfaits demain face à Troyes.