Golf : l'armada US débarque en Europe

©2006 20 minutes

— 

Comment une équipe emmenée par les deux meilleurs golfeurs de la planète a-t-elle pu être à ce point dominée par une sélection qui ne comprenait qu'un membre du Top 10 mondial ? Les Américains se posent cette question depuis la cuisante défaite (19,5 à 9,5) de leurs stars face aux Européens, il y a deux ans à Oakland, dans le Michigan.

C'est donc l'esprit revanchard et le putter aiguisé que Tiger Woods, Phil Mickelson et tout le gratin du golf US ont traversé l'Atlantique pour se présenter sur le parcours du K Club, près de Dublin, à partir d'aujourd'hui. Avec pour ambition de ravir la prestigieuse Ryder Cup à une sélection du Vieux Continent moins pimpante sur le papier, mais qui a remporté quatre des cinq dernières éditions. « Il semble que pour gagner cette coupe, il faut être outsider », souligne d'ailleurs le nº 1 mondial, désireux de laver l'affront de septembre 2004, tout comme son capitaine Tom Lehman. Ce dernier espère d'ailleurs ouvertement que ses joueurs s'inspireront de l'état d'esprit des soldats américains blessés en Irak : « Courage, honneur, sens du devoir et engagement pour l'équipe. »

Face à cette armada, la sélection européenne, cornaquée par la vieille gloire galloise Ian Woosnam, ne puisera évidemment pas sa motivation dans le patriotisme le plus exacerbé. Mais Sergio Garcia, Colin Montgomerie, Luke Donald et consorts pourront compter sur le soutien de 40 000 spectateurs déchaînés. « Les fans irlandais sont extraordinaires, ils nous soutiendront quelle que soit la météo. Cela fait soixante-dix-neuf ans que la Ryder Cup n'était pas venue ici. J'espère qu'on pourra leur offrir cette coupe », déclare Woosnam, capitaine d'une équipe qui comprendra quatre Anglais, deux Espagnols, deux Suédois, deux Irlandais, un Irlandais du Nord et un Ecossais. Mais aucun Français, Thomas Levet (membre de l'équipe victorieuse en 2004) n'ayant pas été sélectionné.

Franck Crudo