Tom Boonen a failli être amputé d'un bras

CYCLISME Le coureur belge est passé tout près de l'opération à cause d'une bactérie...

R.S.
— 
Le belge Tom Boonen sur les pavés du Tour des Flandres, le 1er avril 2012, en belgique.
Le belge Tom Boonen sur les pavés du Tour des Flandres, le 1er avril 2012, en belgique. — KRISTOF VAN ACCOM / BELGA / AFP

A l’origine, c’était une petite égratignure, sans gravité, lors d’une sortie en VTT. Et puis le bras de Tom Boonen a commencé à rougir et enfler. Le coureur belge ne savait pas que son bras avait été infecté par une bactérie, il y a quelques semaines, qui aurait pu lui coûter son bras.

Arrivé à Oman pour sa reprise en course, le coureur Omega Pharma a expliqué ses récents déboires. «Le vendredi, ça allait, raconte-t-il à L’Equipe. Je n’avais rien. Mais le samedi je suis allé à l’hôpital parce que je m’inquiétais. Et le dimanche on m’a opéré en urgence.»

«Ça s’est joué à quelques millimètres seulement»

Ahuit heures près, le Belge était sûr de perdre son bras. «En fait, tout le monde peut avoir un truc comme ça sur la peau, mais s’il entre dans votre corps, que la blessure se referme et que la croûte se forme, il commence à progresser à l’intérieur. Le coude est probablement le pire endroit parce qu’il n’y a quasiment pas de circulation sanguine. Or les globules blancs sont capables de tuer une infection de ce genre. Dans mon cas, le germe a eu du temps pour progresser dans mon bras et devenir assez fort pour attaquer le reste du corps. Il ne fallait pas que l’infection atteigne l’os. Si elle l’avait atteint, mon bras était foutu. Ça s’est joué à quelques millimètres seulement», indique le Flamand qui repoussera encore quelque temps sa deuxième carrière en  handisport.