La mauvaise passe de David Beckham

©2006 20 minutes

— 

Les années se suivent et ne se ressemblent pas pour David Beckham. L'un des footballeurs les plus célèbres du monde est brutalement retombé sur terre cet été, après une Coupe du monde complètement ratée, malgré son but décisif en huitième de finale face à l'Equateur. Sans doute son dernier sous le maillot frappé des trois lions.

Successeur de Sven-Goran Eriksson, qui avait fait de la star son capitaine contre vents et marées, Steve McClaren n'a en effet pas hésité à stopper la carrière internationale du joueur du Real contre son gré. « McClaren m'a pris par surprise. Il m'a demandé des nouvelles de ma cheville blessée, puis il m'a dit qu'il voulait aller de l'avant et qu'il y aurait des victimes, notamment moi, a confié Beckham à la BBC. J'étais déçu et en colère en raccrochant le téléphone. Représenter l'Angleterre, c'était tout pour moi. Si j'étais chez un bookmaker, je ne parierais pas sur mon retour en sélection, mais j'en ai pourtant très envie. »

Ce n'est pourtant pas sa situation au Real Madrid qui plaidera en sa faveur. Dimanche dernier, pour la réception de la Real Sociedad (2-0), « le Spice Boy » a débuté la rencontre sur le banc, après avoir été titulaire lors des premiers matchs. « Pourquoi j'ai laissé Beckham sur le banc ? Parce que je ne peux aligner douze hommes sur le terrain », a laconiquement répondu l'entraîneur Fabio Capello. Un événement qui, selon le Daily Mirror, a poussé le milieu de terrain à demander conseil à... Tom Cruise. Reste à savoir ce que l'acteur a pu conseiller à l'Anglais, dont la prolongation de contrat à Madrid, quasiment ficelée le mois dernier, a désormais du plomb dans l'aile. Quand rien ne va...

S. Bordas