Jérôme Christ : «S’installer durablement au top»

©2006 20 minutes

— 

Jérôme Christ, président de la SIG.

La saison s’annonce aussi chargée que la précédente, avec le Championnat, la Coupe de France, la Semaine des As et la Coupe Uleb. Avec quelles ambitions abordez-vous ces compétitions, alors que la Pro A reprend samedi (20 h), contre Roanne, au Rhenus Sport ?

L’objectif est de se qualifier pour une Coupe européenne, l’Euroligue de préférence et l’Uleb au minimum. Cela signifie qu’on aura terminé le Championnat bien placé dans la course au ranking, dont les compteurs ont été remis à zéro cette saison et qui permet d’obtenir un billet pour trois ans en Euroligue. Pour le reste, nous n’avons établi aucune priorité. On jouera la Coupe de France à fond, en espérant enfin recevoir dans notre salle. Les As aussi, d’autant que ça se passera près de chez nous à Nancy. Quant à l’Uleb, à la lumière du tirage au sort, on peut nourrir beaucoup d’espoirs. La qualification en 8es de finale, voire en quarts, semble à notre portée. Est-ce un handicap que l’effectif ait été remodelé, seuls John McCord, Elson Mendy et Sacha Giffa (blessé jusqu’à Noël) poursuivant l’aventure en Alsace ? En l’absence de la manne télévisuelle de l’Euroligue (600 000 g), nous n’avions pas le choix. Nous n’avons pas pu conserver certains éléments convoités, ni voulu en garder d’autres. On s’est adapté.Grâce au savoir-faire dans le recrutement de notre directeur sportif Jérôme Rosenstiehl, on a néanmoins pu monter cet été une équipe aussi compétente que sa devancière. D’après les résultats des matchs amicaux [neuf succès en dix rencontres], le groupe est intéressant et fait preuve d’un remarquable état d’esprit. Eric Girard s’attache à lui inculquer une rigueur défensive, tout en s’appuyant sur les qualités d’adresse de ses joueurs. On compte donc demeurer dans le Top 5.

Champion en 2005, demi-finaliste en 2006. Le club a atteint les sommets. Comment y rester ?

Notre ambition est de nous installer durablement au top du basket français puis européen. Le club est maintenant bien structuré. Notre salle de 6 100 places est digne des plus grandes équipes du continent. L’an passé, il s’en est fallu de peu pour entrer dans le Top 16 enEuroligue. Mais cela nous a permis d’acquérir de l’expérience et une notoriété.Nous sommes désormais crédibles auprès du public, des sponsors et des collectivités. Il existe un engouement et un énorme potentiel de développement autour de la SIG. A l’horizon 2009-2010, on souhaite par exemple créer une crèche au Rhenus Sport et un centre de formation.

Le staff technique actuel, dirigé par Eric Girard, s’inscrit-il dans ce projet ?

On ne change pas une équipe qui gagne ! Eric est un entraîneur de qualité, qui a eu de très bons résultats. Lui et son staff ont la totale confiance de la direction.

Recueilli par Jérôme Sillon